Témoignages

Communication événementielle stratégique

Mosaïcultures Gatineau 2018

Tim McKee

Recherches Google, Audio numérique, Publicité en ligne, Médias Sociaux, Média imprimés et Publipostage

Postmedia

J’ai eu le plaisir de travailler sur une partie du Plan Média de la Mosaïculture Gatineau 2018 avec Jacques.

Il ne m’a pas fallu très longtemps pour réaliser qu’il est un partenaire passionné et collaboratif! Sa confiance dans ma compréhension du paysage médiatique à Ottawa nous a permis de développer un plan très complet pour assurer la plus grande portée possible au public anglais, avec un budget et un calendrier très précis, en Ontario pour cet événement de calibre international.

La passion de Jacques pour son travail est évidente dans chaque conversation, et son souci du détail est sans égal!

Mike Duggan, conseiller du district de Deschênes (Ville de Gatineau)

J’ai eu le grand plaisir de collaborer avec Jacques Ouimette lorsqu’il travaillait sur la coordination des Mosaïculture Gatineau 2018. Chaque conseiller municipal a joué un rôle lors de cette exposition estivale spéciale. J’ai été choisi pour aider à la commémoration de l’attentat d’Hiroshima le 6 août.

En présence de l’ambassadeur japonais, un survivant d’Hiroshima et des membres de la communauté japonaise, nous avons été honorés d’une performance taiko, des discours émouvants et une visite de groupe du site avec une attention particulière portée à l’exposition du chien fidèle Hachikō.

La manière pragmatique, le souci du détail et le professionnalisme de Jacques ont fait un événement réussi et ce fut un plaisir de travailler avec lui. Son aisance avec le personnel sous la pression de la chaleur écrasante du mois d’août était plutôt impressionnante. J’attends avec impatience notre prochaine collaboration.

Robert Desourdy, ancien Maire de Bromont

Jacques Ouimette en trois mots

Lorsque qu’un anglophone demande à Jacques Ouimette comment il prononce son nom, il simplifie en disant : « We met before! »

Humour, précision, compréhension, voilà comment moi je décris celui avec qui j’ai vécu deux expériences mémorables à 22 ans d’intervalle.

En 1996, il convainc le maire de Bromont, que je suis, à se déplacer en Italie pour inviter plusieurs grands chefs cuisiniers à venir participer au Festival international du canard de Bromont.

Le succès fut tel que pour la deuxième fois de son histoire, Bromont redevenait une hôtesse internationale, à l’instar des jeux équestres olympiques qu’elle avait tenus en 1976.

Tout récemment, en 2018, j’ai eu besoin d’aide pour mener à terme le projet du Parc des Sommets de Bromont, principalement pour compléter le projet de financement.

Encore une fois, l’humour, la précision des communications et la compréhension élargie de ce que pouvait devenir ce parc naturel en haute montagne ont prédominé.

Merci Jacques,

Ouimette before and hopefully again soon

Les Filles de Caleb

Arlette Cousture, auteure

Les Filles de Caleb

Nous nous voyions fréquemment et Jacques était toujours aussi drôle, parlait de tout et de rien. Un jour il a eu une attaque de mutisme. J’étais inquiète et lui songeur. L’avoir encore mieux connu, j’aurais su qu’il cogitait.

J’ai depuis appris que lorsque Jacques réfléchit, il va du point A au point B, du C au D et ce jusqu’au Z.  J’ai compris bien plus tard que A, était Arlette, B, Berthe, C, Caleb, D, Douville, E, Émilie, O, Ovila… mais ses personnages, il les imaginait sur scène, en musique et en chœur.

Il a cogité et noué chaque ficelle et bout de laine de son projet.  Il a écrit sur chacune des portées correspondant à ses personnages. 

Jacques est l’expert que dis-je, le magicien de l’incarnation. Ses idées, toutes virtuelles soient-elles, sont prêtes à être habillées et dans ce cas-ci, à monter sur scène.

Quel merveilleux cadeau il m’aura fait en m’annonçant que ce projet se retrouverait au Théâtre St-Denis et en tournée au Québec. Ce jour-là, c’est tout Montréal puis pas mal tout le Québec qui recevait un cadeau.

Ce qui fut pensé fut fait, avec les meilleurs des meilleurs. Textes et musiques leur allaient bien.

Les Filles de Caleb, grâce à Jacques Ouimette, revivaient leur troisième vie: du livre à la série télévisée, à la scène, en Opéra-Folk. 

Quand Jacques met la main à la pâte, l’air embaume le bon pain.

Merci, mon beau Jacques, pour tout ce bonheur que tu m’as apporté.

Michel Rivard, Compositeur, Opéra-folk Les Filles de Caleb

Cher Jacques,

Merci mon ami d’avoir porté ce rêve à bout de bras et d’avoir offert à l’humble « folk-singer » que je suis, la chance de le vivre aux premières loges !

Sincèrement…

Affaires publiques

Sénat du Canada

Hon. Céline Hervieux-Payette,  C.P., Sénateur

Au fil des ans, j’ai eu le plaisir, souvent renouvelé, de collaborer avec Jacques Ouimette dans divers projets qui m’ont permis d’apprécier ses grandes qualités de communicateur, de producteur et d’organisateur événementiel.

Ensemble, et avec bien d’autres, nous avons successivement mené : la première édition des Mosaïcultures de Montréal à l’été 2000 (ma première collaboration avec Jacques) ; suivie d’un projet beaucoup moins horticole : les activités de communication de l’équipe de Stéphane Dion au Québec, lors des élections fédérales de 2008.

Par la suite, au Sénat, variation sur le thème de la Nature, avec ma campagne de défense des chasseurs de phoques madelinots ; et puis retour à un thème récurrent dans la carrière de Jacques, avec le Festival des Jardins de l’International Flora dans le Vieux-Port de Montréal. Et, enfin, comme pour changer de registre (Jacques est très persuasif !), la production de l’opéra-rock les Filles de Caleb en 2011 pour présider une campagne de financement au profit de la Société de la sclérose en plaques du Québec. Ce fut notre dernière collaboration professionnelle… avant la prochaine ?

Cette brève liste ne rend pas justice à la longue suite de réussites professionnelles et humaines de Jacques Ouimette. Sa palette est large, ses canevas sans bornes et sa pâte, généreuse… et les résultats de son labeur, toujours colorés et surprenants.

Bonne continuation!

Hon. Stéphane Dion, C.P, ex-Chef de l’Opposition officielle, Ottawa

Maintenant, Ambassadeur du Canada auprès de l’Allemagne et envoyé spécial auprès de l’Union européenne et de l’Europe

J’ai eu le grand plaisir de travailler avec Jacques Ouimette pendant la période 2007-2008, période au cours de laquelle il a conçu, planifié et réalisé une impressionnante quantité de stratégies, de produits et d’activités de communications et d’information pour mon équipe et pour moi-même, notamment lors de la campagne électorale fédérale de 2008.

En 2007, j’ai été invité à Bali pour la Conférence des Nations-Unies sur le climat (COP 13) en tant qu’ex-président de la COP 11 (Montréal, 2005). Jacques m’y a accompagné pour m’aider à communiquer et à commenter les faits saillants de la conférence, ce qui a donné lieu, à son initiative, à la publication (dans les deux langues officielles, bien entendu) d’un blog quotidien pendant la durée de la conférence.

Durant ma collaboration avec Jacques, j’ai grandement profité de son expertise en matière de marketing et de communications, de son indomptable ténacité, de sa puissance de travail et de sa fine connaissance de la société québécoise, notamment de son milieu culturel. Sa proximité avec les créateurs du Québec me fut notamment précieuse lors de l’élaboration du volet culturel du programme électoral libéral fédéral de 2008, me permettant de bien engager les consultations avec les milieux culturels québécois, en collaboration avec Francis Fox et Denis Coderre.

Merci, cher Jacques, de votre dévouement et de votre professionnalisme sans failles.

Bureau de la sécurité privée

Stéphane Bénard, ex-Directeur, enquêtes et inspections, Bureau de la sécurité privée (BSP).

Maintenant, Directeur principal, Sécurité corporative, McKesson

Travailler avec Jacques a été un plaisir pour moi.

Expérimenté et professionnel, Jacques sait montrer son leadership en apportant son expertise et son savoir-faire, tout en gardant son bon sens de l’humour !

Jacques a mené à terme certains projets au Bureau de la sécurité privée – entre autres: participation à l’élaboration du site internet, facilitation des communications au sein du Bureau, la présentation et les visuels du Bureau, etc.

Merci Jacques, bonne chance dans tes nouveaux projets et à bientôt. (2011)

 

Le Festival international du canard

Claude Trottier, Président et directeur général, Canards du Lac Brome Ltée

Même si ça fait déjà 25 ans, je me rappelle encore très bien ma première rencontre avec Jacques Ouimette !

Mon adjointe arrive dans mon bureau et me dit : « Il y a quelqu’un à la réception qui demande à te rencontrer. Il dit qu’il veut organiser un Festival avec notre canard ! » Bon, c’est quoi cette histoire ! Fais-le entrer et on verra bien…

Malgré mon scepticisme, j’invite Jacques à s’asseoir et à me présenter son projet. Il me dit qu’il a vu l’appellation du Canard du Lac Brome sur un menu dans un restaurant à Stockholm, ce qui lui a donné l’idée de créer un Festival international mettant en vedette notre produit : le canard du Lac Brome, rien de moins.

Il prétend pouvoir inviter des Chefs internationaux, fédérer une vingtaine de restaurants dans la région des Cantons-de-l’Est; développer une plate-forme promotionnelle régionale, nationale et même internationale; créer des activités d’animation au mois d’octobre, période à laquelle notre région est très dépourvue en produits touristiques, après l’été et avant l’hiver; créer des événements médiatiques à Montréal et à Ottawa; quérir des soutiens des gouvernements et du milieu privé et tutti quanti.

Ses demandes à la Ferme étaient, somme toutes, modestes : notre appui… et quelques canards !

On connaît la suite : 25 Chefs en provenance de la Gascogne, la Louisiane, la Vallée d’Aoste (Italie) et des Cantons-de-l’Est de la Suisse sont venus se jumeler à une quarantaine de Chefs québécois pour cuisiner notre produit; une couverture médiatique exceptionnelle, rien de moins que le Premier Prix des Grands Prix du Tourisme québécois et des dizaines de milliers de touristes qui ont afflué dans les Cantons-de-l’Est.

Encore aujourd’hui, 25 ans plus tard, les effets de ce Festival se font encore sentir dans les restaurants de notre région pendant la période de l’Action de Grâce.

Bravo et merci Cher Jacques pour avoir imaginé et organisé un tel événement avec autant de faste et d’efficacité. Grâce à toi et à ton équipe, le nom du Canard du Lac Brome s’est imposé comme un produit gourmand incontournable dans le marché à une très grande échelle. On peut vraiment parler de développement durable !!!

Amitiés sincères.

Monique et Jean-Marie Lebeau, Chefs-propriétaires, Restaurant Au Trois Canards, Knowlton

Cher Jacques,

Bravo et félicitations d’avoir organisé un tel événement que le Festival international du Canard du Lac Brome avec autant de dynamisme et de professionnalisme. 25 ans déjà et on en parle encore! Hasard ou rendez-vous ???

Nous venions d’ouvrir le restaurant Au Trois Canards à Knowlton et, évidemment, nous en faisions notre spécialité sous toutes ses formes. Inutile de préciser combien la couverture médiatique du Festival a beaucoup aidé à nous faire connaître tant au Québec qu’à l’international, ainsi que tous les participants de cette belle aventure.

Tu es, mon cher Jacques, un rassembleur de talent qui a su mener en bonne harmonie, respect et partage tous les Chefs invités. Plus encore, tu nous as fait comprendre que la gastronomie avait une place de choix pour attirer le tourisme.

Tu as su démontrer que c’est autour d’une bonne table renommée que l’on peut faire découvrir notre culture Québécoise par le biais de ses produits locaux et régionaux et de notre savoir-faire. Tu as su promouvoir avec brio les producteurs et artisans des Cantons-de-l’Est qui développent des produits qui nous différencient des autres régions et qui savent mettre en valeur notre patrimoine.

Ce fut un honneur et un grand plaisir de collaborer toi et ta formidable équipe au Festival du Canard International. Tu n’as pas seulement mis en valeur notre Village de Knowlton et la Ferme mais tu as également fait connaître et participé au développement du tourisme dans notre belle région des Cantons-de-l’Est.

Voilà le cadeau que tu nous as fait ! Tu es un artiste, un magicien et, surtout, un excellent promoteur.

Sincères amitiés.

Monique et Jean-Marie Lebeau

Line Brault, Directrice du développement touristique CLD de Brome-Missisquoi 1995-2010

Maintenant, Gestionnaire de projets, Recettes en Pot

Que dire sinon, merci !

Dès le début, la vision de Jacques Ouimette, son dynamisme et son professionnalisme ont eu raison de tout scepticisme et de nombreux obstacles.

Que d’énergie déployée, de rencontres, de négociations afin de communiquer la bonne nouvelle : « La région venait de trouver un produit d’appel, un événement et par surcroît un promoteur. » Quels cadeaux !

Par son engagement, ce promoteur d’exception a réussi à attirer, et ce dès la première année, plus de 65 000 personnes dans le village de Knowlton. Il a accompli le tour de force de rassembler restaurateurs, hôteliers, commerçants et élus autour d’un événement magnifique dont les retombées se font encore sentir aujourd’hui.

En quatre ans seulement, en concertation avec la ferme de production qui célébrait alors ses 75 ans d’existence, l’appellation gastronomique « canard du Lac-Brome » a été créée, des alliances avec les gouvernements provinciaux, fédéraux et internationaux ont été réalisées et une grande complicité médiatique a été établie. 

Chapeau, cher Jacques !

Merci pour la grande aventure que tu as su faire naître, non seulement pour le canard du Lac-Brome, mais pour toute la région des Cantons-de-l’Est et en particulier pour Brome-Missisquoi.

Et, enfin, un merci tout personnel, car tu m’as permis de participer à l’aventure et surtout de connaître le sens de rêver grand !

Philippe Gustin, ex-Directeur, Développement international de la Ville de Lafayette, Louisiane

Le Festival du Canard du Lac Brome reste un des meilleurs souvenirs de ma carrière au service du développement international de la Ville de Lafayette, Louisiane.

 Je ne connaissais pas encore ce joyau du tourisme qu’est cette région. Avec ses paysages splendides, ses petites auberges et restaurants où la cuisine est savoureuse, la région du Lac Brome offre aux visiteurs de passage un produit touristique accueillant, paisible et authentique.

L’approche innovatrice du maître d’œuvre Jacques Ouimette consistant à jumeler les chefs de cuisine des auberges de la région avec des chefs louisianais fut la clé du succès de cette belle initiative promotionnelle: chaque restaurant offrait deux menus utilisant le canard comme thème commun.

Les convives passant une fin de semaine au Lac Brome avaient donc l’opportunité de découvrir les manières très différentes de cuisiner le canard au Québec comme en Louisiane, et de partager cette expérience culinaire avec les chefs de cuisine eux-mêmes.

Enfin, les outils publicitaires et la couverture médiatique conçues de manière très originale par Jacques Ouimette assurèrent le succès de ce Festival du Canard du Lac Brome.

Merci, Jacques, pour ce souvenir inoubliable…